iStock-636865684.jpg

Protéger la Démocratie

Promoting Freedom, Democracy, Human Rights and the Rule of Law.

We are witnessing today a global resurgence of authoritarianism and illiberal populism, which pose a threat to liberal democracy, and the values and institutions – rule of law, independent judiciary, freedom of speech, press, and association, transparency and accountability – that underpin it, the hallmarks of human rights. In a word, liberal democracy is under assault, and all those who cherish it must come to its defence.

 

Protéger la Démocratie

protectingdemocracy-2.jpg
 

Nous assistons aujourd’hui à une résurgence mondiale de l’autoritarisme et du populisme illibéral. Ces tendances constituent une menace pour la démocratie, les valeurs et les institutions libérales, soit l’État de droit, l’indépendance de la magistrature, la liberté d’expression, de la presse et d’association, la transparence et l’obligation de rendre compte qui en sont le fondement, les piliers des droits de la personne. En un mot, la démocratie libérale est attaquée et tous ceux qui y sont attachés doivent la défendre. La protection et la promotion de la démocratie se traduisent par la lutte contre la résurgence mondiale de l’autoritarisme et les cultures de criminalité, de corruption et d’impunité qui la sous-tendent.

 

PROMOUVOIR LA DIGNITÉ HUMAINE

Protéger et promouvoir la liberté, la démocratie, les droits de la personne et l’État de droit, notamment par les moyens suivants:

  1. La lutte contre la résurgence mondiale de l’autoritarisme, le populisme illibéral et le recul de la démocratie.

  2. Le combat contre les cultures de criminalité, de corruption et d’impunité.

  3. Le combat contre le racisme, la haine, l’antisémitisme et le sectarisme antimusulman.

  4. Les Nations Unies, les droits de la personne et l’application régulière de la loi à l’échelle internationale.

  5. Les sept « R » de la justice autochtone.

  6. Les initiatives menées dans le cadre de la semaine parlementaire de responsabilisation de l’Iran.

  7. La sécurité, les droits de la personne et la lutte contre le terrorisme.

  8. La correction des cas de condamnations injustifiées.

  9. L’établissement de partenariats dans la quête de justice avec des organisations intergouvernementales, des gouvernements et des membres de la société civile.



L’APPEL DE PRAGUE POUR UN RENOUVEAU DÉMOCRATIQUE

Our work is inspired by and anchored in the Prague Appeal for Democratic Renewal - issued by the International Coalition for Democratic Renewal - of which RWCHR Chair Professor Irwin Cotler is a founding member, and the RWCHR a key leader.

La démocratie libérale est menacée, et tous ceux qui tiennent à elle doivent la défendre.

La démocratie est menacée de l’extérieur par des régimes despotiques en Russie, en Chine et dans d’autres pays, qui intensifient la répression au sein de leurs frontières et étendent leur pouvoir au niveau mondial, comblant le vide occasionné par le déclin de la puissance, de l’influence et de l’affirmation des vieilles démocraties. Ces régimes ont recours aux armes usées du « hard power » (pouvoir de contraindre) ainsi qu’aux nouveaux médias sociaux et à un arsenal grandissant de « soft power » (pouvoir de convaincre) pour créer un ordre mondial post-démocratique dans lequel les règles des droits de la personne et un État de droit sont remplacés par le principe absolu de la souveraineté des États.

La démocratie est également menacée de l’intérieur. L’illibéralisme grandit en Turquie, en Hongrie, aux Philippines, au Venezuela et dans d’autres démocraties en régression. Dans d’autres pays, même dans les démocraties de longue date, le soutien de la démocratie libérale s’est érodé au cours des dernières années, surtout parmi les plus jeunes qui n’ont pas connu les luttes contre le totalitarisme. La foi dans les institutions démocratiques n’a cessé de décliner ces derniers temps, car les gouvernements semblent incapables de faire face aux nouveaux défis complexes de la mondialisation; les processus politiques semblent de plus en plus sclérosés et dysfonctionnels, et les bureaucraties responsables de la gestion des institutions tant nationales que mondiales semblent lointaines et autoritaires. À ces difficultés s’ajoute la violence terroriste, qui a créé un climat de peur dont les despotes et les démagogues se servent pour justifier un pouvoir autoritaire et les restrictions des libertés.

Ces problèmes ont provoqué une anxiété généralisée, une hostilité à l’égard des élites politiques et un certain cynisme vis-à-vis de la démocratie, des sentiments qui ont nourri la montée des mouvements politiques anti-système. Ces sentiments ont été attisés, à leur tour, par une désinformation autoritaire qui s’insinue de plus en plus dans l’espace médiatique des démocraties. La dernière enquête de Freedom House révèle que les droits politiques et les libertés civiles sont en baisse depuis onze ans et, cette année, les démocraties établies dominent la liste des pays où la liberté est en recul.

 Collectivement, ces facteurs (le retrait géopolitique de l’Occident, la résurgence des forces politiques autoritaires, l’érosion de la croyance dans les valeurs démocratiques, et la perte de foi dans l’efficacité des institutions démocratiques) ont mis un terme historique au progrès démocratique et menacent d’une possible « vague contraire » d’effondrements démocratiques. Les partisans de la démocratie doivent s’unir pour mettre un terme à ce recul et afin d’organiser une coalition pour son renouvellement moral, intellectuel et politique.

Le point de départ d’une nouvelle campagne en faveur de la démocratie est une réaffirmation des principes fondamentaux qui ont inspiré l’expansion de la démocratie moderne depuis sa naissance il y a plus de deux siècles. Ces principes sont ancrés dans la foi en la dignité de la personne humaine et dans la conviction que la démocratie libérale est le système politique qui peut le mieux protéger cette dignité et lui permettre de s’épanouir. Parmi ces principes figurent les droits humains fondamentaux et notamment les libertés élémentaires d’expression, d’association et de religion; le pluralisme politique et social; l’existence d’une société civile active qui permette aux citoyens d’agir à la base; l’élection régulière de responsables politiques par un processus réellement libre, juste, transparent et compétitif; de nombreuses possibilités pour les citoyens, au-delà des élections, de participer et d’exprimer leurs préoccupations; la transparence et la responsabilité des gouvernements, garanties à la fois par de solides contrôles et contre-pouvoirs au sein du système constitutionnel et par la supervision de la société civile; un État de droit vigoureux, garanti par un pouvoir judiciaire indépendant; une économie de marché exempte de toute corruption qui offre une chance à tous; et une culture démocratique de tolérance, civilité et non-violence.

  • Téléchargez L’appel de Prague pour un renouveau démocratique (en format PDF).


Lorsque vous appuyez le Centre Raoul‑Wallenberg, vous appuyez les droits de la personne.