Collaborateurs Émérites

The Raoul Wallenberg Centre for Human Rights’ Senior Fellows: Payam Akhavan, Rona Ambrose, Maziar Bahari, Susan Benesch, Cindy Blackstock, David Crane, Alan Dershowitz, Adam Dodek, Javier El-Hage, Pearl Eliadis, Karen Eltis, Jared Genser, Carl Gershman, Terry Glavin, Aleksandra Gliszczynska-Grabias, Michael Ignatieff, Yang Jianli, Vladimir Kara-Murza, David Kilgour, Fannie Lafontaine, Ron Levi, Anastasia Lin, Kathleen Mahoney, David Matas, Errol Mendes, Kim Motley, Marina Nemat, Michael Petrou, Bob Rae, Kent Roach, Rabbi Jonathan Sacks, Alvin Rosenfeld, Ahmed Shaheed, Murray Sinclair, Charles Taylor, Sherman Teichman, Gil Troy, and Michael Žantovsky

 

Collaborateurs émérites

Le Centre Raoul-Wallenberg pour les droits de la personne accueille les grands penseurs et défenseurs actuels du Canada et d’ailleurs. Ces personnes ont été choisies pour leurs contributions uniques au combat pour la paix et la justice. Nous travaillons pour une cause commune, et nous cherchons à mobiliser les consciences afin de défendre nos valeurs communes, soit la démocratie, les droits de la personne et la protection des plus vulnérables.

Nous pouvons veiller à ce que justice soit faite.


(Listed A-Z)

Payam Akhavan

Participant aux conférences CBC Massey en 2017, membre de la Cour permanente d’arbitrage de La Haye et professeur à la Faculté de droit de l’Université McGill. Il a été agrégé supérieur à Yale et à Oxford, procureur de l’ONU à La Haye et conseiller juridique dans des affaires portées devant la Cour pénale internationale, la Cour internationale de justice, la Cour européenne des droits de l’homme et les cours suprêmes du Canada et des États-Unis.

--

Susan Benesch

Chercheuse associée au Berkman Center for Internet and Society à l’Université Harvard, directrice du Dangerous Speech Project et professeure à l’American University. Elle a été boursière Edith Everett Genocide Prevention à l’Holocaust Memorial Museum des États-Unis en 2012-2013 et a travaillé au Center for Justice and Accountability, à Amnistie Internationale, à Human Rights First et au tribunal des crimes de guerre pour l’ancienne Yougoslavie (TPI-y).

--

Cindy Blackstock, OC

Membre de la Première Nation Gitxsan, directrice générale de la Société de soutien à l’enfance et à la famille des Premières Nations du Canada et professeure à l’École de service social de l’Université McGill. Son travail dans le domaine des droits des enfants autochtones et de la réconciliation a été reconnu notamment par la Nobel Women’s Initiative, la Fondation nationale des réalisations autochtones et Frontline Defenders.

--

David Michael Crane

Directeur de la firme de conseils Justice Consultancy International, LLC, ancien professeur à la faculté de droit de l’Université de Syracuse et procureur en chef fondateur du Tribunal spécial pour le Sierra Leone (2002-2005). Il dirige le Syrian Accountability Project, fondé par Impunity Watch, revue de droit et blogue de service public, et a travaillé pendant plus de 30 ans au gouvernement fédéral des États-Unis. En 2018, M. Crane a été nommé président de la commission d’enquête sur les affrontements à Gaza et à Jérusalem-Est, mandat qu’il remplira tout au long de l’année 2019.

--

Alan Dershowitz

Professeur de droit et titulaire de la chaire Felix Frankfurter à l’Université Harvard, et l’un des avocats les plus célèbres en Amérique. Reconnu comme « l’un des plus éminents défenseurs des droits individuels », il est l’auteur de plus de 1 000 articles et de nombreux livres à succès; il est aussi très recherché comme conférencier et commentateur dans les médias.

--

Adam Dodek

Professeur à l’Université d’Ottawa et expert réputé en droit public ainsi qu’en matière de magistrature et de déontologie. Il est membre fondateur du groupe du droit public de la Faculté et de la Canadian Association for Legal Ethics (CALE). Lauréat de plusieurs prix, il est reconnu comme un excellent enseignant et compte parmi les juristes les plus influents au Canada.

--

Javier El-Hage

Chef de la direction des affaires juridiques de la Fondation des droits de l’homme et responsable du Centre for Law and Democracy. Avocat, il peut pratiquer le droit dans l’État de New York. Il a été professeur auxiliaire aux universités de Bolivie, de l’Équateur et du Guatemala où il a enseigné le droit constitutionnel comparé et le droit international. Il est fréquemment appelé à commenter les questions relatives à la démocratie et aux droits de la personne dans les journaux et à la télévision de langue anglaise et espagnole.

--

Pearl Eliadis

Avocate spécialiste du droit international en matière de droits de la personne et membre du Centre sur les droits de la personne et le pluralisme juridique de McGill. Elle a conseillé des institutions nationales, internationales et multilatérales de premier plan, notamment les Nations Unies et la Commission européenne. Elle a beaucoup écrit sur les droits de la personne et les politiques publiques, elle a été présidente d’Equitas et elle a été nommée présidente du Comité sur les droits de la personne du Barreau du Québec.

--

Karen Eltis

Professeure à l’Université d’Ottawa et à l’Université de Princeton. Elle a été professeure à la Columbia Law School, directrice du Centre des droits de la personne ainsi que du Centre de recherche en droit, technologie et société et ancienne conseillère principale à l’Institut national de la magistrature. Elle est une grande spécialiste de l’incidence des nouvelles technologies sur les droits constitutionnels et a publié des articles dans les domaines du droit et des politiques relatifs à l’Internet (protection de la vie privée et sécurité des données), du droit comparé et de la gouvernance démocratique.

--

Jared Genser

Directeur général de Perseus Strategies, fondateur de Freedom Now, professeur auxiliaire de droit au Law Center de l’Université Georgetown et l’un des principaux défenseurs des prisonniers politiques dans le monde. Il a représenté pro bono des clients tels que l’ancien président de la République tchèque Vaclav Havel et les lauréats du prix Nobel de la paix Aung San Suu Kyi, Liu Xioabo, Desmond Tutu et Elie Wiesel. Il collabore régulièrement au Washington Post, a publié plusieurs livres sur les droits de la personne et a reçu de nombreux prix, dont l’International Human Rights Award de l’American Bar Association.

--

Carl Gershman

Président fondateur de la fondation National Endowment for Democracy et architecte du Journal of Democracy, de l’International Forum for Democratic Studies et du World Movement for Democracy. Il a représenté les États-Unis auprès de la Troisième Commission de l’Assemblée générale des Nations Unies, qui traite des questions liées aux droits de la personne, et du Conseil de sécurité de l’ONU. Lauréat de plusieurs prix internationaux prestigieux, il a donné de nombreuses conférences et écrit de nombreux articles sur les enjeux en matière de politique étrangère et de démocratie pour de grandes publications.

--

Terry Glavin

Chroniqueur dans le National Post et l’Ottawa Citizen et collaborateur régulier au magazine Maclean’s. Son intérêt pour les droits démocratiques et les luttes des peuples marginalisés l’a amené en reportage en Afghanistan, en Israël, en Extrême-Orient russe, dans l’Himalaya oriental, en Irak, en Syrie, en Turquie, à Chypre, en Jordanie, à Genève, à Hong Kong, en Chine et en Amérique centrale. Il est l’auteur de sept livres et le coauteur de trois livres, qui ont été publiés au Canada, en Allemagne, aux États-Unis et au Royaume-Uni. Il a remporté plus d’une douzaine de prix littéraires et de journalisme, dont le prix Hubert Evans et plusieurs Prix du magazine canadien.

--

Aleksandra Gliszczynska-Grabias

Avocate, auteure, professeure et chercheuse principale au Poznań Human Rights Centre de l’Institute of Law Studies de la Polish Academy of Sciences. Ancienne boursière d’études supérieures de l’Université Yale et ancienne boursière Bohdan Winiarski du Lauterpacht Centre de l’Université Cambridge, elle est récipiendaire de la bourse 2015-2018 du ministère polonais des Sciences et de l’Enseignement supérieur, a publié de nombreux articles et livres de premier plan et conseille des parlements, des gouvernements et des groupes de la société civile.

--

L’honorable Michael Ignatieff, c.p., C.M.

Recteur de l’Université d’Europe centrale et intellectuel en vue. Ancien titulaire de la chaire de la presse, des affaires politiques et de la politique publique Edward R. Murrow à la Harvard Kennedy School, président du Carnegie Council for Ethics and International Affairs et ancien parlementaire canadien et chef de l’opposition. Auteur prolifique et universitaire, il a produit de nombreuses publications importantes sur les droits de la personne, la politique et la vie politique. Il est membre du Conseil privé de la Reine pour le Canada et titulaire de onze diplômes honorifiques.

--

Yang Jianli

Dissident chinois et leader prodémocratie, président d’Initiatives for China, cofondateur du China Human Rights Accountability Center et boursier à l’Université Harvard. Ancien prisonnier politique et participant aux manifestations de la place Tiananmen, il vit maintenant en exil aux États-Unis. Reconnu comme porteur d’espoir pour la démocratie, il donne des conseils en matière de droits de la personne et de démocratie à de nombreuses organisations non gouvernementales de premier plan du monde entier.

--

Vladimir Kara-Murza

Dissident russe et leader de l’opposition démocratique, vice-président de l’organisation non gouvernementale Russie ouverte, membre du conseil fédéral du Parti de la liberté du peuple et conseiller principal à l’Institute for Modern Russia. Ancien rédacteur en chef et journaliste de la télévision et de la presse écrite russes et ancien conseiller de Boris Nemtsov, leader assassiné de l’opposition russe, il a témoigné devant des parlements et collaboré à des journaux et des revues partout dans le monde. Ciblé par le gouvernement russe à cause de son leadership en matière de droits de la personne, il a survécu à plusieurs tentatives d’assassinat.

--

David Kilgour, CP

Élu pour la première fois au Parlement du Canada en 1979 en tant que député d’Edmonton (Alberta) et réélu sept fois par la suite, il a été vice-président et président des comités pléniers, secrétaire d’État pour l’Amérique latine et l’Afrique (1997-2002) et secrétaire d’État pour l’Asie-Pacifique (2002-2003). En 2009, il a publié en collaboration avec David Matas le livre Bloody Harvest: The Killing of Falun Gong for their Organs. Les deux auteurs ont été mis en nomination pour le prix Nobel de la paix 2010. David Kilgour est l’un des fondateurs de la coalition internationale visant à mettre fin au trafic d’organes en Chine.

--

Fannie Lafontaine

Professeure à la Faculté de droit de l’Université Laval, titulaire de la chaire de recherche du Canada sur la justice internationale pénale et les droits fondamentaux ainsi que fondatrice et codirectrice de la Clinique de droit international pénal et humanitaire. Ancienne conseillère spéciale et spécialiste en droits de la personne au cabinet exécutif du Haut-commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme à Genève. Elle a été, entre autres, spécialiste en droits de la personne et adjointe auprès du président de la Commission internationale d’enquête sur le Darfour, avocate au Centre de justice globale à Rio de Janeiro et auxiliaire juridique auprès de Louise Arbour, juge à la Cour suprême du Canada. Elle est l’auteure de publications de référence portant sur le droit en matière de droits de la personne et d’atrocités de masse, et elle est lauréate de plusieurs prix qui reconnaissent son leadership dans le milieu universitaire.

--

Anastasia Lin

Actrice primée et militante des droits de la personne, elle utilise son art et son militantisme pour lutter contre les violations des droits de la personne. Elle a joué dans plus de 20 films et productions télévisuelles, et témoigné devant des parlements aux quatre coins du monde. Élue Miss Monde Canada 2015, la Chine lui a interdit de participer au concours international Miss Monde en raison de son action de défense des personnes vulnérables. Ses films ont remporté de nombreuses récompenses et MTV la classe parmi les 25 meilleures actrices de moins de 25 ans.

--

Kathleen Mahoney

Professeure à la Faculté de droit de l’Université de Calgary et conseillère de la Reine. Fondatrice du Fonds d’action et d’éducation juridiques pour les femmes, ancienne négociatrice en chef au nom de l’Assemblée des Premières Nations, ce qui a conduit à l’entente de principe historique avec le Canada, et grande architecte du processus de vérité et de réconciliation. Elle a obtenu de nombreuses bourses internationales et occupé plusieurs postes de chargée de cours; elle a aussi pris part à l’organisation et à la réalisation de projets collaboratifs d’éducation en matière de justice et des droits de la personne un peu partout dans le monde. Elle a été nommée membre de la Société royale du Canada et a reçu le prix pour l’excellence remis par l’Association du Barreau canadien et par le Barreau de l’Alberta; elle est récipiendaire des bourses Trudeau et Fulbright.

--

David Matas, CM

Avocat spécialiste du droit en matière de droits de la personne et professeur de droit. Voix de la conscience au Canada et à l’étranger, il a été un leader des plus importantes luttes internationales en matière de droits de la personne de l’époque. Coauteur du rapport de référence sur la pratique du pillage d’organes en Chine, son action de sensibilisation infatigable et novatrice au prélèvement d’organes sur les membres du Falun Gong lui a valu d’être mis en nomination pour le prix Nobel de la paix. Récipiendaire de nombreux prix, il a été décoré de l’Ordre du Canada et a reçu le prix pour l’excellence de l’Association du Barreau du Manitoba et le prix pour les droits de l’homme de la section suisse de la Société internationale pour les droits de l’homme.

--

Errol Mendes

Professeur à la Faculté de droit de l’Université d’Ottawa, président de la section canadienne de la Commission internationale de juristes et commissaire au sein de la Commission ontarienne des droits de la personne. Il a joué le rôle de conseiller auprès de gouvernements, de groupes de la société civile, des Nations Unies et du Bureau du Procureur de la Cour pénale internationale. Il est l’auteur de nombreux articles dans les domaines des droits de la personne, du constitutionnalisme, de l’éthique et de la gouvernance mondiale. Il a reçu de nombreux prix prestigieux, notamment le prix Walter S. Tarnopolsky pour les droits de la personne, l’Ordre de l’Ontario et la Médaille du Barreau du Barreau du Haut-Canada.

--

Kim Motley

Fondatrice de Motley Legal Services et de Motley Consulting International. Elle agit à titre de conseillère juridique auprès de prisonniers politiques du monde entier et en tant que juriste internationale, elle lutte également pour les droits de la personne en défendant les droits des femmes ainsi que la protection des enfants et des personnes vulnérables. Elle est actuellement la première étrangère à plaider des causes devant les tribunaux criminels, civils et commerciaux de l’Afghanistan, où elle travaille depuis 2008. Une lutte engagée en Afghanistan l’amène désormais à se rendre sur tous les continents où elle se bat pour de nombreuses personnes privées de leurs droits. En tant que leader dans son domaine, elle parcourt le monde pour former d’autres juristes et inciter le public à passer à l’action. En 2014, elle a donné une conférence intitulée How I Defend the Rule of Law. Les grands médias couvrent souvent son travail. Un documentaire primé intitulé Motley’s Law, qui présente sa vie et son travail, a été lancé en 2015. Elle travaille à la rédaction d’un livre qui devrait être publié en 2018.

--

Marina Nemat

Dissidente, militante des droits de la personne et auteure à succès à l’échelle internationale. Ancienne prisonnière politique, elle a été détenue à 16 ans à la célèbre prison Evin, où elle a été torturée et violée. Elle immigre au Canada où elle écrit et donne des conférences sur les expériences qu’elle a vécues et sur la crise des droits de la personne en Iran. Elle est présidente du comité des écrivains en exil à PEN Canada, membre du conseil international de l’Oslo Freedom Forum, membre du conseil d’administration du Centre canadien pour victimes de torture et de Vigdis, organisme non gouvernemental qui défend les prisonnières politiques. Elle est lauréate du premier prix Dignité humaine du Parlement européen, du prix Grinzane et du prix Morris Abram pour les droits de la personne de UN Watch.

--

Michael Petrou

Auteur et journaliste primé, il a réalisé des reportages en Europe, en Afrique, au Moyen-Orient et en Asie centrale. Il a reçu trois Prix du magazine canadien et le Prix du livre d’Ottawa pour un ouvrage de non-fiction. Il a aussi reçu la Bourse R. James Travers pour correspondants étrangers 2017 qu’il a utilisée pour se pencher sur les histoires de Syriens déplacés, en particulier les millions de réfugiés qui restent au Moyen-Orient. Il est titulaire de la Bourse canadienne Martin Wise Goodman Nieman 2018 accordée par l’Université Harvard.

--

Bob Rae, CP, CC, O.Ont, CR

Avocat, professeur, auteur et leader politique actif sur les questions liées aux Premières Nations, à la justice sociale et aux affaires internationales. Il a récemment été nommé envoyé spécial du premier ministre du Canada auprès du Myanmar. Il a œuvré aux plus hauts niveaux de l’appareil gouvernemental au Canada, notamment à titre de premier ministre de l’Ontario, et il a été élu onze fois aux parlements fédéral et provincial. Il est membre du Conseil privé de Sa Majesté au Canada et il a reçu l’Ordre du Canada et l’Ordre de l’Ontario; il est titulaire de nombreux diplômes honorifiques et prix que lui ont remis par des universités, des collèges et des organismes canadiens et étrangers.

--

Kent Roach, CM

Professeur à la Faculté de droit de l’Université de Toronto, titulaire de la chaire Prichard Wilson en droit et en politiques publiques et rédacteur en chef de Criminal Law Quarterly. Il est l’auteur de nombreuses publications juridiques primées et agit souvent comme conseiller dans des affaires criminelles et constitutionnelles marquantes. Membre de la Société royale du Canada, il a reçu une bourse Trudeau et l’Ordre du Canada.

--

Alvin H. Rosenfeld

Directeur de l’Institute for the Study of Contemporary Antisemitism, titulaire de la chaire de recherche M. Glazer en études juives et professeur d’anglais et d’études juives de l’Université de l’Indiana. Auteur de nombreux livres et articles sur la littérature concernant l’Holocauste, la littérature judéo-américaine, la littérature de l’exil et l’antisémitisme contemporain. En 2002, il a été nommé par le président américain George W. Bush au conseil d’administration du Holocaust Memorial Museum des États-Unis à Washington, D. C. 

--

Le rabbin Lord Jonathan Sacks, OBE

Un dirigeant religieux, un philosophe et un auteur primé d’envergure internationale. Il a reçu le prix Templeton 2016 en reconnaissance de sa contribution exceptionnelle à l’affirmation de la dimension spirituelle de la vie. Collaborateur fréquent et recherché de la radio, de la télévision et de la presse, tant en Grande-Bretagne que dans le monde entier, il est l’auteur de plus de 30 livres. Son ouvrage le plus récent, Not in God’s Name: Confronting Religious Violence (Dieu n’a jamais voulu ça : La violence religieuse décryptée), a été l’un des dix succès de librairie internationaux et plaide en faveur de la nécessité d’une réponse religieuse à l’extrémisme religieux. Fait chevalier par Sa Majesté la reine en 2005 et pair à vie, le rabbin Sacks a occupé son siège à la Chambre des Lords en octobre 2009. Il a été grand rabbin des Congrégations hébraïques unies du Commonwealth de 1991 à 2013. Depuis lors, il a occupé plusieurs postes de professeur dans des établissements universitaires, notamment l’Université de New York, l’Université Yeshiva et le King’s College de Londres.

--

Ahmed Shaheed

Rapporteur spécial sur la liberté de religion des Nations Unies, chargé de cours à la Faculté de droit de l’Université d’Essex et au Centre des droits de la personne, président fondateur du Universal Rights Group et conseiller auprès du Bureau des Nations Unies pour la prévention du génocide et la responsabilité de protéger. Ancien ministre étranger des Maldives et Rapporteur spécial des Nations Unies sur la situation des droits de la personne en Iran. Il a reçu plusieurs prix internationaux, notamment le prix Leo Nevas pour les droits de la personne (leadership mondial) de la Fondation des Nations Unies.

--

L’honorable Murray Sinclair, CSM

Sénateur canadien et leader en matière de droits de la personne. Il a été le premier juge autochtone nommé au Manitoba et le deuxième au Canada. Il a été coprésident de l’Enquête publique sur l’administration de la justice et les peuples autochtones au Manitoba, président de la Commission de vérité et réconciliation et professeur à la Faculté de droit de l’Université du Manitoba. Il a remporté de nombreux prix, dont le Prix national d’excellence décerné aux Autochtones, le prix Égalité de l’Association du Barreau du Manitoba et son Prix de reconnaissance pour services exceptionnels, et il a reçu huit doctorats honorifiques.

--

Charles Taylor, CC, GOQ, FBA, MSRC

L’un des plus grands intellectuels du monde. Professeur émérite à l’Université McGill, il continue d’écrire et de donner des conférences partout dans le monde. Le New York Times a salué son travail comme étant d’une ampleur et d’une érudition étonnantes. Et Isaiah Berlin, son ancien mentor, a dit de lui qu’il élargit inévitablement les vues de quiconque lit ses œuvres, entend ses conférences ou s’entretient avec lui. Il a reçu de nombreux prix, dont le prix Berggruen, le prix John W. Kluge, le prix de Kyoto et le prix Templeton.

--

Sherman Teichman

Chercheur principal au Carr Center for Human Rights Policy de la Kennedy School of Government de l’Université Harvard, où il fait des recherches sur le lien entre la corruption et les droits de la personne; associé de recherche non résident au Département de politique et relations internationales du Centre for International Studies à l’Université Oxford, où il se focalise sur le lien entre la science, la technologie, l’éthique et la sécurité internationale; conseiller stratégique auprès de la Fondation des droits de l’homme, où il travaille à l’élargissement du programme Oslo Scholars qu’il a créé; chercheur principal au Lichtenstein Institute for Strategic Development; membre du Strategic Development Advisory Board du Council for European Studies; mentor boursier au Albright Institute du Wellesley College; conseiller stratégique auprès de la VII Agency, de RefugePoint et de Music for Life International; directeur fondateur émérite de l’Institute for Global Leadership (1985-2016) de l’University Tufts.

--

Gil Troy

Professeur au Département d’histoire de l’Université McGill et chercheur invité au Bipartisan Policy Center à Washington. Il a été président du Département d’histoire de l’Université McGill et chargé de cours à l’Université Harvard. Universitaire prolifique et hautement estimé, il est apparu sur la plupart des grands réseaux de télévision canadiens et américains et a été largement publié et cité dans les médias. Le magazine Maclean’s l’a décrit comme l’un des « profs les plus populaires du Canada » et le History News Network l’a désigné comme l’un des 12 meilleurs jeunes historiens.

--

Michael Žantovský  

Directeur administratif de la bibliothèque Václav Havel de Prague, vice-président de l’institut Aspen de Prague, membre du conseil du programme de la fondation Forum 2000 et ancien sénateur et président du comité des affaires étrangères, de la défense et de la sécurité au Parlement de République tchèque. Ancien ambassadeur de la République tchèque au Royaume-Uni, aux États-Unis et en Israël et ancien porte-parole du président Václav Havel. Il collabore régulièrement au World Affairs Journal et à l’Aspec Review Central Europe et a récemment publié une biographie de son ami de longue date Václav Havel.

--

Infolettres

Pour l’édition juillet-septembre de notre infolettre, Des membres émérites en quête de justice, cliquez ici

Pour l’édition janvier-juin de notre infolettre, Des membres émérites en quête de justice, cliquez ici 


Mobiliser les plus grands penseurs du monde exige des ressources. Appuyez le Centre Raoul‑Wallenberg pour l’aider à répandre la justice dans le monde entier.